La rentrée ou reprise : ça ne dure qu’une journée, non ?

En cette période de rentrée scolaire, impossible de rater les campagnes publicitaires pour les fournitures scolaires, les goûters, les vêtements de nos chers bambins… Impossible également de rater les émissions de radio ou les journaux télévisés entièrement dédiés aux reportages de la rentrée du petit Léo, 3 ans, qui entrait pour la première fois en petite section de maternelle, ou encore des associations de parents d’élèves soulevant le problème du coût onéreux de la rentrée scolaire…

Et nous, les 60% de la population française, sans enfant, en couple ou non, sommes les prisonniers de cette période qui reviendra à chaque période de vacances scolaires, sans vous parler des cadeaux de Noël !

Prisonniers d’un jour, ou de toujours ?
Serait-ce mal vu de parler de discrimination envers les célibataires ? Qu’en est-il du pouvoir d’achat ? A croire que les offres des sociétés n’en ont que pour les familles et les séniors/grands-parents… Plus d’avantages après les 25 ans, dernier de la liste pour poser les congés (hé oui, Martine a 3 enfants, elle!), pas de prime pour mutation professionnelle si célibataire, etc.

En marketing on parle d’un marché fructueux auprès des célibataires (sites de rencontres, vacances, décoration/ameublement), encore faudrait-il ne pas être gêné de l’être ! Alors que ce soit par choix ou par l’absence d’une rencontre idéale, le célibataire n’a pas envie qu’on lui rappelle en permanence son statut marital ! Après tout, la rentrée de tout un chacun, ne dure-t-elle pas qu’un jour ? Est-ce que les célibataires prennent le pouvoir à l’écran et dans vos journaux au sujet de leur vie en solo tout au long de l’année ? (Bon ok, il y a « L’amour est dans le pré », mais eux, c’est pas pareil !) 😉

Et pourquoi pas une publicité de la vie sans bambins ?
Story board : un célibataire qui reprendrait le travail, se lèverait le matin dans le calme, retrouverait ses collègues au café, déjeunerait le midi avec un ami, irait faire ses courses et croiserait des familles en pleine crise d’achat de fournitures, rentrerait le soir et regarderait un bon film dans son canapé.
Résultat de la journée : « La vie sans enfants, XXX € économisés !  »
Un article qui pourrait inspirer nos directeurs artistiques : « La dure rentrée du célibataire sans enfants ».
Bien évidemment, ceci ne serait pas politiquement correct ! Même si elle reflète aujoud’hui la vie de plus de la moitié de la population française…

Page_0Celibataire
Advertisements

Étiquettes : , , , , ,

About bewhyblog

Consultante Marketing & Communication B2B

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :