Réseaux sociaux professionnels : un vivier pour la concurrence ?

Dans ma mission d’accompagnement du réseau AIRRIA, franchise de services IT & Télécom en France, sur les réseaux sociaux, Olivier Coin, le dirigeant, m’a posé cette question : « Dois-je accepter la demande de contact de mon concurrent ? »
En effet, la présence d’AIRRIA se multiplie sur les réseaux sociaux professionnels tels que Viadeo, LinkedIn et Twitter, aussi est-il pertinent de se demander ce que font nos concurrents et ce qu’ils recherchent sur ces mêmes réseaux.

Car s’il est vrai que l’on ne publie que des informations officielles sur son profil, un contact peut facilement accéder à votre carnet d’adresses, et donc, entrer en relation directe avec eux sans que vous ne le sachiez. Mais les réseaux sociaux ne seraient-ils pas justement destinés à cela ? A détecter des opportunités ? La réponse est oui bien sûr, mais il faut savoir rester prudent.

Entre la collaboration et la concurrence : la frontière est très mince
Un conseil que nous pouvons d’ores et déjà vous donner : de la même manière qu’en face-à-face, il faut déjà pouvoir discerner et comprendre les intentions de votre interlocuteur. L’avantage sur les réseaux sociaux, c’est qu’en général vous avez la possibilité de connaître sa fonction et le nom de son entreprise.
Un profil « commercial » aura plutôt tendance à vous démarcher ou à vouloir scruter votre carnet d’adresses pour agrandir son listing de prospection.
Un profil « dirigeant » aura sans doute plus de chance de vous contacter dans une optique stratégique, sans doute pour vous proposer un business spécifique, un partenariat, etc.
Par ailleurs, d’un regard extérieur, il est très positif de voir 2 entreprises « concurrentes » travailler en collaboration sur un projet : cela montre une volonté de travailler pour le client final avant tout, en trouvant des solutions conjointes où tout le monde y trouve son compte. Avoir l’esprit de réseau, n’est-ce pas finalement avoir une vision 1 + 1 = 3 ? Synergie on vous a déjà dit !!!

Analyser les comptes officiels de ses concurrents, mais aussi de ses salariés !

Etudier la popularité d’une entreprise, c’est avant tout faire de la veille. Analyser les retombées d’un évènement type jeu-concours organisé par un concurrent, vérifier la véracité des « followers » du compte Twitter, tout cela est possible grâce à des outils d’analyse qu’il vous faudra maîtriser. Vous pourrez ainsi relever les bonnes pratiques !

En termes d’e-réputation, vous pouvez aussi analyser l’image reflétée par vos collaborateurs sur les réseaux sociaux. Car un salarié mécontent ne fera pas les beaux jours de votre DRH ! Mais rassurez-vous, une étude démontre que les salariés s’expriment peu sur l’entreprise.

Et pourquoi pas sinon choisir cette option ? 🙂
« Pot de départ de Jean-Luc… » (3’21 dans la vidéo)

Advertisements

Étiquettes : , , , , , , , ,

About bewhyblog

Consultante Marketing & Communication B2B

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :